Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 10:33

Le dieu des semences Kokopelli, drPrêtre warli jouant de la tarpa (instrument rituel) pendant que la tribu danse autour de lui en spirale  Il y a une troublante similarité entre les représentations du dieu hopi des semences Kokopelli en Arizona, Amérique du Nord, et celles des rituels de danse des Warlis, en Inde où le prêtre fait danser la tribu au son lancinant de la tarpa.

En décembre 2016, j'eus l'honneur d'accueillir par le biais de l'association Solidarité Warli une magnifique exposition de cette tribu d'adivasi - aborigènes - indiens du Maharashtra et du Gujarat, près du Pakistan, dans ma galerie la Vina. Aussitôt, la ressemblance des prêtres jouant de la tarpa avec le dieu Kokopelli jouant de la flute me frappa.

Récemment, pour une conférence sur le lien entre les Indiens d'Amérique et les Star People, je lus le livre de Gary David, The Orion Zone (Adventures Unlimited Press) et y remarquai la représentation du dieu Masau'u accompagné d'une spirale. Mais beaucoup plus généralement, c'est Kokopelli qui est représenté ainsi.

Pour Gary David, tout le territoire hopi est en miroir à la constellation d'Orion, signalant probablement un lien ancestral entre des voyageurs de l'espace, dont le dieu Masau'u, et les anciens Hopis.

La forme d'Orion est très semblable à celle de Kokopelli et des corps des personnages et animaux warli: un même culte renvoyant à une même histoire unirait-il les deux peuplades. On sait que les Indiens d'Amérique du Nord migrèrent depuis l'Asie il y a 28 000 ou 13 000 ans selon les versions. Pour avoir moi-même voyagé de nombreuses fois en Inde et en Amérique centrale, ainsi que dans le territoire Hopi, j'ai pu constater la ressemblance physique et les similarités artistiques (masques, gilets, etc...) entre les peuples indigènes et aborigènes des deux continents. Entre les Hopis et les Warlis, le schéma est le même: un personnage sacré courbé en deux soufflant dans un instrument et une forme spiralée représentant la création, une porte dimensionnelle, la danse de la vie, le son à travers le nombre Phi, se répandant dans l'espace avec toutes les créatures. Dans les représentations ci-dessous,  nous avons différentes

versions du dieu ou des prêtres warli, et il est intéressant de noter dans la représentation navajo la forme en sablier commune avec les warli, et pouvant donc représenter Orion.

le miroir Orion-Territoire Hopi, dr

 

 

 

 

 

 

Les lieux hopis et Orion, d'après Gary David: noter la ressemblance avec les peintures warlis et Kokopelli "dieu bossu".

recente représentation de Kokopelli

 

 

 

 

 

Dans cette oeuvre plus récente, on est très proche du schéma warli.

 

 

 

 

Ancienne représentation de KokopelliIci, Kokopelli porte la spirale au niveau du coeur où résonne le son. C'est un dieu phallique dans la mesure où il apporte les semences et la pluie, donc la fécondité. Chez les Warlis, les peintures étaient réalisées sur les murs des maisons lors des moissons et des mariages, si bien que le symbolisme est le même: graines et renouvellement de la vie par la fécondation.

 

On peut noter les antennes sur la tête de Kokopelli. Il y a une connexion fort entre les fourmis et les Hopis dans la mesure où les insectes les accueillirent sous la terre à chaque fois que le monde fut détruit à cause de la méchanceté des hommes. Nous en sommes au quatrième, et à chaque fois aussi, les katchinas permirent aux Hopis de se réfugier sous la terre pour réémerger une fois la situation calmée en surface. Gary David imagine que les fourmis pourraient avoir un lien avec Orion.

 

 

 

 

 

 

 

 

La forme et les antennes de la fourmi évoquent Kokopelli et les prêtres warlis.

 

 

 

 

 

 

L'arbre cosmique des Warlis et la spirale avec le prêtre

Arbre de vie et spirale

 

 

 

 

 

Deux femmes warlis

 

 

 

 

 

 

Femme HopiFemme hopi: noter la coiffure assez identique à celle des femmes warlis sur les peintures, avec le chignon caractéristique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et enfin l'association Kokopelli pour la libération des semences, bon courage!

Article: droits réservés, François-Marie Périer, 26 février 2017

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François-Marie Périer
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de François-Marie Périer
  • Le blog de François-Marie Périer
  • : Un espace présentant mes activités et celles de la galerie-café cultures du monde La Vina: expositions, concerts, rencontres, essais, traductions, poésie, articles et reportages, conférences, carnets de voyages; photographie, culture,; réflexions...
  • Contact

Recherche

Liens